pistolet


pistolet

pistolet [ pistɔlɛ ] n. m.
• 1546; de pistole
1Arme à feu courte et portative. « Il entra chez l'armurier [...] il voulait une paire de pistolets » (Stendhal). Pistolet d'arçon, que le cavalier plaçait à l'arçon de la selle. Pistolets automatiques à chargeur. aussi revolver; browning, parabellum; fam. et arg. calibre, 1. feu, pétard, rigolo, soufflant. Duel au pistolet. Tir au pistolet. Un coup de pistolet. Armer, décharger un pistolet.
Instrument ou jouet analogue. Pistolet à bouchon, à air comprimé, à eau. Pistolet de starter. Pistolet d'alarme.
Pulvérisateur de peinture, de vernis. aérographe. Vernissage, peinture au pistolet. Peintre au pistolet. pistoleur.
Pistolet inséminateur.
2(1838; par anal. de forme) Petit pain au lait (de forme variable selon les régions). En Belgique, Petit pain rond.
Mince planchette servant à tracer diverses courbes.
Mar. Bossoir courbe servant à hisser ou à amener les embarcations.
Urinal.
3Fig. Individu bizarre. Un drôle de pistolet. « Quant aux rédacteurs, c'est de singuliers pistolets » (Balzac ).

pistolet nom masculin (de Pistoia, nom propre) Poignard fabriqué à Pistoia, en Toscane (XVIe s.). ● pistolet nom masculin (de pistole) Arme à feu individuelle, courte et légère. Tireur au pistolet, au revolver : Un des meilleurs pistolets de la région. Nom donné à certains instruments, outils à main dont la forme rappelle celle d'un pistolet et qu'on actionne généralement par une pression des doigts. Familier. Urinal, dans les hôpitaux. En Belgique, petit pain rond, fendu en son milieu. Dessin et perspective Planchette dont le contour ainsi que les découpures dont elle est ajourée présentent des courbes variées, que le dessinateur utilise pour guider son crayon, son tire-ligne. Outillage Marteau pneumatique portatif. Peintures et vernis Appareil électrostatique ou à air comprimé permettant de projeter la peinture ou le vernis, très finement divisés, sur la surface à peindre. Sports Arme à feu permettant au starter de donner le signal du départ dans certaines courses. ● pistolet (expressions) nom masculin (de pistole) Familier. Un drôle de pistolet, quelqu'un de bizarre ou dont il y a lieu de se méfier. Pistolet automatique, arme de poing individuelle, de combat rapproché, à chargement automatique et à tir coup par coup, fonctionnant par recul du canon sous la pression des gaz. Pistolet à rouet, pistolet très lourd donné d'abord aux cavaliers (XVIIe s.), muni ensuite d'une batterie à silex (XVIIIe s.), puis uniformisé (XIXe s.) et porté aussi bien à l'arçon par le cavalier (pistolet d'arçon) qu'à la ceinture par les fantassins. Pistolet signaleur ou lance-fusées, pistolet servant à lancer des artifices de signalisation ou éclairants. Pistolet agrafeur, outil à main pour la pose d'agrafes ou de pointes dans un mur. Pistolet de scellement, outil à cartouches explosives pour la pose de goujons ou de clous dans un matériau dur. ● pistolet (synonymes) nom masculin (de pistole) Familier. Un drôle de pistolet
Synonymes :
- coco (familier)
- oiseau (familier)
- zèbre (familier)
- zigoto (populaire)
- zigue (populaire)

pistolet
n. m.
d1./d Arme à feu individuelle à canon court, qui se tient à la main. Tir au pistolet. Pistolets automatiques à chargeur (browning, lüger, etc.).
d2./d Instrument ou jouet similaire. Pistolet de starter, qui tire des cartouches à blanc pour donner le départ d'une course.
Pistolet à eau.
|| Instrument servant à planter des clous, des rivets, etc.
|| Pulvérisateur de peinture. Peindre au pistolet.
d3./d Embout métallique d'un tuyau de distribution de carburant, que l'on peut introduire dans l'orifice d'un réservoir.
d4./d (Djibouti) Personne qui emprunte de l'argent aux autres.
d5./d (Belgique) Petit pain, rond ou allongé.
d6./d (Plur.) (Afr. subsah.) Chez la femme, galbe marqué à l'extérieur de la cuisse, parfois considéré comme un attrait esthétique.

PISTOLET, subst. masc.
A. —1. a) Arme à feu portative, à canon court, qui se tient d'une seule main. On voit toujours les poignées de deux ou trois kangiars ou yatagans (...) sortir de cette ceinture et briller sur la poitrine; ordinairement les talons de deux ou trois pistolets incrustés d'argent ou d'or complètent cet arsenal portatif (LAMART., Voy. Orient, t.1, 1835, p.281). —J'arrive d'Amérique avec (...). —C'est un pistolet qui fait le moulinet (...). —Paf. Un premier coup. Paf. Un deuxième coup. Paf... Une grêle, quoi! Ça fait de la besogne (...). —Il y a six canons (HUGO, Travaill. mer, 1866, p.171). Il posa sur une table deux paires de pistolets d'un système nouveau se chargeant par la culasse (MAUPASS., Bel-Ami, 1885, p.157).
Pistolet d'arçon. Arme de gros calibre que les cavaliers plaçaient à l'arçon de la selle. Il alla à l'armoire, fouilla dans un tiroir, retira deux pistolets. C'étaient des pistolets d'arçon, de gros calibre, des armes magnifiques que le général d'Autichamp avait données jadis à son grand-père, et restées chargées depuis cette époque. Sur la batterie étaient gravés ces mots: «Souvenir d'un blanc à un blanc» (...). Il les débourra, renouvela la charge (CHÂTEAUBRIANT, Lourdines, 1911, p.268).
Pistolet à barillet. Synon. de revolver. Les faits troublants, ou plutôt aberrants, doivent être examinés. C'est d'abord qu'on ait donné le nom de roulette russe à un certain type de suicide aléatoire, dont le modèle originaire s'exécute avec un pistolet à barillet ne contenant qu'une seule cartouche (Jeux et sports, 1967, p.449).
P. métaph. [P. réf. hist.] L'Autriche et l'Angleterre étaient les deux puissances les plus intéressées à laisser dans Cracovie un pistolet chargé sur le coeur de la Pologne russe (BALZAC, OEuvres div., t.3, 1836, p.51). Anvers, ce pistolet que Napoléon voulait tenir toujours chargé sur le coeur de l'Angleterre (HUGO, Fr. et Belg., 1885, p.130).
Au fig., vieilli
Mettre à qqn le pistolet sous/sur la gorge. Mettre quelqu'un dans l'obligation de faire quelque chose qui lui répugne. Synon. usuel mettre à qqn le couteau sous/sur la gorge. Vous nous mettez le pistolet sous la gorge avec votre faillite (ZOLA, Curée, 1872, p.526). V. gorge I A 2 d.
Tirer des coups de pistolets dans la rue, par la fenêtre. Faire, dire des extravagances pour attirer l'attention. Rembrandt n'est pas seulement un faiseur de tours de force pyrotechniques, tirant, comme on dit, des coups de pistolet dans les caves (GAUTIER, Guide Louvre, 1872, p.122).
Coup de pistolet. Propos extravagant, qui détonne. Tel est l'effet produit par toute idée politique dans un ouvrage de littérature; c'est un coup de pistolet au milieu d'un concert. La moindre allusion politique fait disparaître l'aptitude à tous ces plaisirs délicats qui sont l'objet des efforts du poète (STENDHAL, Racine et Shakspeare, t.1, 1825, p.107). Et d'abord, pourquoi Mes Haines? (...) en ce temps où il faut crier pour se faire entendre, M. Zola aura voulu forcer l'attention par ce qu'on nomme un coup de pistolet (L'Illustration, 23 juin 1866 ds ZOLA, Mes haines, Paris, Bernouard, 1928, p.286).
P. compar. En canon de pistolet. Il avait la barbe longue de trois semaines, toute grise, les cheveux plats, et les favoris en canon de pistolet (ERCKM.-CHATR., Ami Fritz, 1864, p.66).
SYNT. Baguette, batterie, bouche, pommeau d'un pistolet; pistolet à crosse courbe, à rouet, à silex; pistolet à un coup, à deux coups/double; pistolet d'abordage, de ceinture, de poche, de salon; pistolet damasquiné.
b) Arme à feu automatique portative à chargeur, et qui se tient d'une seule main. Synon. fam. artillerie, calibre, feu, flingue, pétard, pétoire, seringue. Il n'y avait dans le corps de garde que six policiers armés de pistolets automatiques, et ces armes étaient à leur côté, dans les gaines fermées (MALRAUX, Cond. hum., 1933, p.246). —Avec quoi tiraient-ils? Des Saint-Étienne? Des brownings? Des pistolets automatiques? (...) —D'où j'étais, je ne pouvais pas lire la marque de leurs pétoires!... Des pistolets automatiques, probable. —Exactement des parabellum. On a retrouvé les balles (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p.100).
Rem. On désigne couramment les pistolets automatiques modernes par le nom de la marque: browning, colt, lüger, parabellum, etc., ou par le calibre: six soixante cinq, sept soixante cinq, onze millimètres, etc.
Pistolet(-)mitrailleur (abrév. P. M.). Arme automatique individuelle se tenant des deux mains, pouvant effectuer des tirs en rafales et qui est utilisée dans les combats rapprochés. Synon. mitraillette. Le pistolet mitrailleur, ou mitraillette, dérivé des pistolets à crosse, fit son apparition à la fin de la Première Guerre mondiale, dans les armées allemandes et américaines (Lar. encyclop.).
SYNT. Amorce, balle, bouche, bride, canon, cartouche, chargeur, chien, crosse, culasse, détente, étui, fourreau, gachette, gueule, guidon, hausse, platine, poignée de pistolet; armer, charger, décharger un pistolet; se battre, tirer au pistolet; duel, tir au pistolet; essuyer, lâcher, tirer des coups de pistolet; s'armer d'un pistolet; braquer un pistolet sur qqn; diriger un pistolet sur/contre qqn; tirer des coups de pistolet contre qqc./qqn; pistolet à la main, au poing; paire de pistolets; (être) à portée de pistolet.
P. méton. Personne qui tire au pistolet. Bon pistolet. Un des meilleurs pistolets du département (GDEL).
c) Instrument ou jouet de forme similaire. Pistolet à amorces, à bouchon, à capsules, à flèches; pistolet d'alarme, d'auto-défense; pistolet de starter. Quand en échange d'un hamerless de deux mille francs on leur offre un pistolet à air comprimé «Euréka», les gens qui ne sont pas fous ont l'habitude de refuser (ROMAINS, Knock, 1923, III, 7, p.19). Le coureur, pour démarrer sec au coup de pistolet, a besoin pour ses deux jambes de points d'appui solides au sol. Il les obtient (...) en utilisant un appareil appelé starting-block (R. VUILLEMIN, Éduc. phys., 1941, p.131). Ne craignez rien, idiot! comme on le dit dans les journaux, «l'outil s'est enrayé» naturellement. Aussi inoffensif maintenant qu'un pistolet à eau (BERNANOS, Mauv. rêve, 1948, p.953).
2. Au fig., fam. Personne bizarre, peu recommandable, dont le comportement inquiète. Quant aux rédacteurs, c'est de singuliers pistolets (...) qui, parce qu'ils mettent des pattes de mouche sur du papier blanc, ont l'air de mépriser un vieux capitaine des dragons de la garde impériale (BALZAC, Illus. perdues, 1839, p.259). J'ai vu le jeune Guy retour de Suisse où il a cocufié un pharmacien! Il s'est arrêté en route pour aller au bordel à Vesoul. Quel drôle de pistolet! (FLAUB., Corresp., 1877, p.27). Cela m'amuserait de dire quatre mots à un pistolet qui a le mauvais goût d'effrayer les jeunes personnes (POURRAT, Gaspard, 1925, p.19).
[Avec une valeur hypocor.] Écoute-moi, mon vieux pistolet... Je te connais, tu aimes les femmes, et tu courras là-bas après les petites Normandes (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p.322).
B.P. anal.
1. de forme
a) Région. (Belgique). Petit pain rond à croûte lisse à peine fendu d'un sillon léger. Il me fallut (...) gagner la place de l'Hôtel-de-Ville [à Bruxelles], —afin d'y boire une (...) chope (...) de faro, accompagnée d'un de ces pistolets pacifiques qui s'ouvrent en deux tartines garnies de beurre (NERVAL, Fêtes Hollande, 1852, p.271).
b) Urinal pour malade alité, de forme allongée et renflée, à l'ouverture tubulaire relevée. [L'infirmier à Arthur]: Si vous avez besoin du «pistolet», vous le demanderez au surveillant de nuit (H. BAZIN, Tête contre murs, 1949, p.52).
c) DESSIN. Instrument de tracé permettant de dessiner les lignes courbes dans les tracés géométriques. Synon. curvigraphe, virgule. Les outils de l'écrivain plumiste sont: la plume, le tire-ligne, le compas (...) le balustre pour tous les petits cercles, (...) un jeu de pistolets (CHELET, Lithogr., 1933, p.58). Un compas, un compas de réduction, un curvigraphe, un pistolet de dessinateur, en sont des exemples (...) simples [de «machine» à interpolation] (RUYER, Cybern., 1954, p.43).
d) MAR. Pistolet d'amure. Arc-boutant sur lequel s'amure la misaine. (Dict.XIXe et XXes.). Pistolet d'embarcation. ,,Bossoir courbe métallique servant à suspendre les embarcations lorsqu'on les hisse ou lorsqu'on les amène`` (GRUSS 1978). Synon. bossoir d'embarcation (v. bossoir2).
2. de sonorité, MÉD. ,,Bruit sourd perçu à l'auscultation des artères fémorales dans l'insuffisance aortique`` (GARNIER-DEL. 1972).
3. de fonctionnement. Appareil permettant de projeter différentes matières (peinture, vernis, sable, enduit, etc.) très finement divisées sur une surface. Pistolet pulvérisateur, vaporisateur; peinture, vernissage au pistolet. M. Schoop imagina, dès 1914, un pistolet électrique [pour dépôts métalliques], dont la mise au point est toute récente (GASNIER, Dépôts métall., 1927, p.148). Ils (...) échangeaient un propos avec les plus jolies vedettes qui vendaient des programmes de charité (...), les bas si tendus sous les volants hélicoïdaux de leur robe blanche qu'on les aurait crus peints au pistolet sur la jambe (MORAND, Fr.-la-Doulce, 1934, p.213).
Pistolet à pitons. Mais que deviendra l'alpinisme lorsque par exemple le pistolet à pitons —déjà au point semble-t-il —prendra place parmi les outils du grimpeur, et qu'il sera possible d'enfoncer, sans effort et rapidement, autant de pitons à expansion qu'on voudra? (La Montagne et alpinisme, n° 50, déc. 1964, p.309 ds QUEM. DDL t.27).
REM. 1. Pistolage, subst. masc. Application de peinture au moyen d'un pistolet. Le «pistolage» automatique de l'apprêt: avant de recevoir sa couche de laque définitive, la carrosserie d'une voiture doit recevoir une couche d'apprêt. Cette application se faisait à la main, par des «pistoleurs». Maintenant elle a lieu automatiquement (Combat, 27 juin 1974 ds GILB. 1980). 2. Pistoleur, subst. masc. Ouvrier spécialisé qui effectue le pistolage. Des efforts importants ont été faits (...) pour remplacer le fameux «sous-marin», où travaillent dans des conditions très difficiles les pistoleurs, par des cabines de peinture vitrées et aérées (Le Monde, 10 juill. 1973 ds GILB. 1980).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) 1546 «arme à feu courte et portative» (doc. ds QUEM. DDL t.12); b) 1870 «arme à feu avec laquelle le starter donne le signal du départ dans certaines courses» (Le Vélocipède illustré, 7 avril ds PETIOT); c) 1953 pistolet-mitrailleur (Lar. 20e suppl.); 2. 1551 «petite pièce de monnaie» (Arch. dép. Bordeaux ds Bronnen tot de geschiedenis van den handel met Frankrijk, éd. Sneller et Unger, I, 424 ds Fonds BARBIER); 3. 1829 drôle de pistolet (d'apr. ESN., s.v. fusil); 4. 1831 «saillie à l'arrière de la dunette, où l'on amarre la misaine» (WILL.); 5. 1842 «mince planchette servant à tracer diverses courbes» (Ac. Compl.); 6. 1852 «petit pain rond» (NERVAL, loc. cit.); 7. 1913 «urinal» (d'apr. ESN.); 8. 1924 «pulvérisateur de peinture» (COFFIGNIER, Coul. et peint., p.605). Dér. de pistole; suff. -et (FEW t.16, pp.624-626). Fréq. abs. littér.:1349. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 2661, b) 3643; XXes.: a) 1159, b) 816. Bbg. BEHRENS D. 1923, p.49. —PIRON (M.). Les Belgicismes lexicaux. Mél. Imbs (P.) 1973, t.11, n° 1, p.302. —QUEM. DDL t.15, 16, 21, 27.

1. pistolet [pistɔlɛ] n. m.
ÉTYM. 1546; « pièce d'or », v. 1540, par plais. (comme pour pistole; → Pistole [étym.]); de pistole.
1 Arme à feu courte et portative. || Pistolets anciens, à crosse courbe. || Pommeau d'un pistolet. || Pistolet se chargeant par la bouche, par la culasse. || Baguette de pistolet. || Pistolet d'arçon (cit. 1) : arme de cavalerie, relativement grande, qui se plaçait à l'arçon de la selle. || Les fontes (2. Fonte, cit. 1) des pistolets. || Avoir un pistolet à la ceinture (→ Diable, cit. 40). || Pistolet à un, deux coups, à répétition. Revolver.Brûler une amorce (cit. 5) dans un pistolet. || Tirer, lâcher (cit. 6) des coups de pistolet (→ Cavalcade, cit. 2; commencement, cit. 4; équilibre, cit. 4). || Se brûler la cervelle avec un pistolet.
1 Il entra chez l'armurier du pays, qui l'accabla de compliments sur sa récente fortune (…) Julien eut beaucoup de peine à lui faire comprendre qu'il voulait une paire de pistolets. L'armurier sur sa demande chargea les pistolets.
Stendhal, le Rouge et le Noir, II, XXXV.
2 Ils portaient le casque sans crins et la cuirasse de fer battu, avec les pistolets d'arçon dans les fontes et le long sabre-épée.
Hugo, les Misérables, II, I, IX.
Allus. hist. || « Anvers, ce pistolet que Napoléon voulait tenir toujours chargé sur le cœur de l'Angleterre » (Hugo, Lettre à Adèle Hugo, 1er sept. 1837).
Pistolets automatiques, à chargeurs. Browning, parabellum.REM. On désigne parfois à tort ce type d'armes par revolver, dans le langage courant. On emploie aussi la désignation du calibre (un six trente-cinq, un sept soixante-quinze). aussi (fam.) Feu, flingue, pétard; (argot) calibre, seringue. (Dans l'armée, on emploie l'abréviation P. A.). — Canon, bloc de culasse, ressort (ensemble mobile); chien, gâchette, système de percussion (mécanismes); carcasse d'un pistolet. || Balle, cartouche de pistolet. || Tir, tirer au pistolet.
3 Lange serrait cet instrument mal connu, un petit pistolet automatique noir et court; en étendant l'index, il touchait exactement l'orifice du canon. Un outil séduisant, maniable, angoissant comme tous les objets lisses qui dissimulent un mécanisme explosif, remarquablement associé à la faiblesse et à la peur.
P. Nizan, le Cheval de Troie, II, IX.
Pistolets servant à signaler qqch. || Pistolet d'alarme ( Lance-fusée).(Sports). || Pistolet du starter. Jouet d'enfant imitant un pistolet automatique. || Pistolet à capsules. || Pistolet à bouchon, à flèches, à eau. || Pistolet à air comprimé.
2 (1833). Fig. Individu bizarre. || C'est un drôle de pistolet.
4 Quant aux rédacteurs, c'est de singuliers pistolets, de petits jeunes gens dont je n'aurais pas voulu pour des soldats du train (…)
Balzac, Illusions perdues, Pl., t. IV, p. 669.
3 (1927). Par anal. de fonctionnement. Pulvérisateur à main ( Aérographe, pistolet-pulvérisateur; pistolage). || Peinture, métallisation au pistolet.Sèche-cheveux en forme de pistolet.
4 (1838; probablt de pistole, et sans rapport avec le sens 1). Régional. Petit pain fin, de forme variable selon les régions.
Petit pain rond, en Belgique.
5 (…) boire dans la maison des Brasseurs une première chope authentique de faro, accompagnée d'un de ces pistolets pacifiques qui s'ouvrent en deux tartines garnies de beurre.
Nerval, Lorely, Fêtes de Hollande, I.
6 Une petite cour pavée où me furent apportés le café au lait et le petit pain nommé pistolet, traditionnels à Bruxelles.
Verlaine, Mes prisons, « L'amigo ».
5 Dessin. Mince planchette servant de modèle pour tracer diverses courbes.
6 Fam. Urinal.
7 Mar. Bossoir courbe servant à hisser ou à amener les embarcations. || Pistolet d'embarcation.Anciennt. || Pistolet d'amure : arc-boutant sur lequel s'amure la misaine. 2. Minot.
DÉR. Pistoleur, pistoletade (V. Pistolade).
COMP. Pistolet-mitrailleur, pistolet-pulvérisateur.
HOM. 2. Pistolet.
————————
2. pistolet [pistɔlɛ] n. m.
ÉTYM. 1565, var. pistolier, pistoyer; du n. de la ville ital. Pistoia.
Anciennt. Court poignard.Par ext. Trépan, fleuret.
HOM. 1. Pistolet.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pistolet — PISTOLÉT, pistolete, s.n. 1. Armă de foc portativă, semiautomată, scurtă şi uşoară, care permite tragerea cu o singură mână. 2. Florar (de desenat). – Din fr. pistolet. Trimis de oprocopiuc, 20.03.2004. Sursa: DEX 98  PISTOLÉT s. 1. (înv.)… …   Dicționar Român

  • pistolet — PISTOLET. s. m. Arme à feu, qui est beaucoup plus courte que toutes les autres, & qu on porte ordinairement à l arçon de la selle, & quelquefois à la ceinture. Tirer un coup de pistolet. charger, décharger un pistolet. des fourreaux de pistolets …   Dictionnaire de l'Académie française

  • pistolet — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mnż I, D. u, Mc. pistoletecie {{/stl 8}}{{stl 20}} {{/stl 20}}{{stl 12}}1. {{/stl 12}}{{stl 7}} ręczna broń palna o krótkiej lufie przeznaczona do strzelania na bliskie odległości; obecnie z wymiennym magazynkiem : {{/stl… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • pistolet — Pistolet, m. acut. Est une espece de harquebouse plus courte, plus legere et plus maniable à une main que la Pistole, et plus grand que le Bidet, et est commun à gens de pied et de cheval. Invention aussi mise en avant par les Alemands. Pistolet… …   Thresor de la langue françoyse

  • Pistolet — Pis to*let , n. [F., a dim. of pistole.] A small pistol. Donne. Beau. & Fl. [1913 Webster] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Pistolet [1] — Pistolet (spr. Pistoleh), 1) ein ganz kurzer Steinbohrer; 2) (parp.), das Stoßen mit freier Hand beim Billardspiel, s. u. Billard III …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Pistolet [2] — Pistolet, nördlichste Bai auf der Insel Neu Foundland (Britisches Nordamerika), ohne Niederlassung an der Küste, doch zur Fischzeit häufig besucht …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Pistolet — (frz., spr. leh), kleine Pistole; beim Billardspiel Stoß aus freier Hand …   Kleines Konversations-Lexikon

  • pistolet — (pi sto lè ; le t ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l s se lie : des pi stolè z armés ; pistolets rime avec traits, succès, paix, etc.) s. m. 1°   Pistolet à rouet ou pistole, nom d une ancienne arme courte employée principalement …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PISTOLET — s. m. Arme à feu, qui est beaucoup plus courte que toutes les autres, et qu on porte ordinairement à l arçon de la selle, et quelquefois à la ceinture. Tirer un coup de pistolet. Charger, décharger un pistolet. Des fourreaux de pistolets. Essuyer …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.